Assurance maladie retraite : quelle couverture ?

Vous venez de prendre votre retraite votre situation change et votre régime de sécurité social aussi. Il est bien connu que c’est aussi à partir de ce moment que les frais de santé augmentent avec l’âge.
Que recherchez-vous ?

La Sécurité Sociale vous suit tout au long de votre vie. En effet, si vous venez de prendre votre retraite votre situation change et votre régime de sécurité social aussi. Il est bien connu que c’est aussi à partir de ce moment que les frais de santé augmentent avec l’âge. Ainsi, il est important de bien se protéger avec une assurance maladie retraite pour faire face à d’éventuels problèmes de santé. 

Comment les frais de santé sont pris en charge à la retraite ? 

Lorsque vous arrivez à l’âge de la retraite, vos frais médicaux peuvent commencer à s’alourdir à un moment de votre vie où vos revenus se réduisent. De surcroit, si vous bénéficiez d’une mutuelle avec votre entreprise vous ne pourrez plus en profiter au moment de votre retraite.  

Pour commencer, sachez que la Sécurité sociale rembourse comme pendant votre vie active vos différents frais médicaux. Ce qui peut changer, c’est plutôt au niveau de votre mutuelle santé. Nous vous expliquons dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance maladie et le passage à la retraite.  

Par quel régime d’assurance maladie êtes-vous couvert ? 

Il est important de savoir que tous les retraités sont couverts par un régime de base d’assurance maladie qu’on appelle aussi l’assurance maladie obligatoire (AMO). 

Lorsque vous prenez votre retraite, vous êtes rattaché au régime de Sécurité sociale dont vous dépendiez en tant qu’actif. Notez que c’est aussi le cas si vous étiez au chômage. De plus, vous ne pouvez dépendre que d’un seul régime de retraite. 

Ainsi, vous dépendez de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de votre lieu de résidence si vous étiez : 

  • Salarié 
  • Chômeur 
  • Travailleur indépendant (commerçant, artisan…) 
  • Fonctionnaire non titulaire 
  • Fonctionnaire territorial ou hospitalier  

D’autres régimes existent : 

  • Les fonctionnaires d’Etat sont rattachés à la mutuelle du dernier ministère auquel ils sont rattachés 
  • Les agriculteurs sont rattachés à la MSA 

Si vous étiez rattaché à l’un des régimes spéciaux suivants, vous serez rattaché aux régimes qui gérait votre assurance maladie lorsque vous étiez actif : 

  • SNCF 
  • RATP 
  • Salarié d’une industrie électrique ou gazière 
  • Banque de France 
  • Port autonome de Bordeaux 
  • Salarié rattaché aux régimes des mines ou des marins 

Vous avez dépendu de plusieurs régimes de retraite  

Dans le cas où vous avez dépendu de plusieurs régimes de retraite au cours de votre vie, vous serez affilié au régime de base d’assurance maladie qui vous couvrait lorsque vous êtes parti en retraite. En effet, comme dit précédemment, il est impossible de dépendre de plusieurs régimes à la fois.  

Par conséquent, si vous êtes dans ce cas de figure, vous disposez d’un droit d’option. En effet, vous pouvez demander à être rattaché à un des deux régimes dont vous dépendiez.  

Par exemple, vous avez cotisé en premier au régime général et ensuite à la MSA. Une fois votre retraite arrivée, vous dépendez automatiquement de la MSA pour votre assurance maladie. Cependant, vous pouvez demander d’être rattaché à l’assurance maladie des salariés.  

Notez que pour demander un rattachement aux régimes spéciaux et de la fonction publique vous devez avoir cotisé au moins 15 ans aux régimes en question afin de disposer de ses droits.  

Assurance maladie retraite obligatoire : quelle couverture ? 

Maintenant que vous savez de quel régime vous dépendez, penchons-nous sur la couverture dont vous pourrez bénéficier pour votre santé. 

La Sécurité sociale fixe un tarif référent et vous rembourse un certain pourcentage par rapport à ce dernier pour vos soins médicaux. En effet, si votre praticien pratique des prix plus élevés que ces prix de référence, le restant sera à votre charge.  

Cependant, notez que pour certaines prestations, une somme forfaitaire reste à votre charge. En effet la participation d’1 € et la franchise médicale ne peuvent pas être remboursées par l’assurance complémentaire. On retrouve cette participation forfaitaire : 

  • Pour les consultations 
  • Les analyses et imagerie  
  • La franchise médicale sur les médicaments  
  • Le paramédical  
  • Les transports en ambulance 

Qu’est-ce que rembourse l’assurance maladie retraite ? 

1) Les consultations et les examens  

Sur la base du tarif de référence, les consultations de médecins et d’auxiliaires médiaux mais aussi les analyses et les radios sont remboursées entre 60 % et 70 %.  

Par exemple, en 2020, une consultation chez le généraliste vous sera remboursée à 70 % par votre régime d’assurance maladie retraite. Le tarif Sécurité sociale étant de 25 € pour une consultation, vous serez remboursé de 17,50 € auxquels sera retiré une participation forfaitaire de 1 € non remboursable. Par conséquent vous serez remboursé de 16,50 €. Cependant, si votre généraliste propose des prestations au-delà du prix fixé par la sécurité sociale, vous ne serez pas remboursé proportionnellement. En effet, si votre praticien vous propose une prestation à 40 €, vous serez quand même remboursé à hauteur de 16,50 €.  

2) Le remboursement des médicaments  

Les médicaments sont remboursés de 15 % à 65 % à la condition qu’ils soient prescrits par un médecin. La référence du prix ici est par défaut celle du médicament générique. Un médicament générique est identique à un autre de marque. Dans le cas où l’ordonnance précise une version non générique avec la mention “non substituable”, vous serez remboursé sur la base du prix de ce médicament. Si cela n’est pas précisé, le remboursement sera calculé sur la base du prix du générique, même si vous achetez une marque. Un forfait médical de 0,50 € sera également prélevé pour chaque boîte de médicament.  

Par exemple, pour une boite de médicament à 10 €, remboursé à 50 %, vous serez remboursé de 5 € auxquels on enlève le forfait médical de 0,50 €. Par conséquent vous recevrez un remboursement de 4,50 €.  

3) Le remboursement de l’hospitalisation  

L’hospitalisation est remboursée à hauteur de 80 % et de 100 % en cas d’affectation de longue durée. Cependant, il faut ajouter de votre poche un forfait hospitalier de 20 € par jour, les dépenses de confort ainsi que les dépassements d’honoraires. Notez quand sans mutuelle, l’addition peut être salée. En effet il est aussi conseillé de souscrire à une prévoyance séniore en cas de pépin.  

4) Remboursement des soins dentaires, auditif et optiques 

C’est avec l’âge que les soucis optiques, auditifs et dentaires arrivent. Mais comment l’assurance maladie retraite vous protège ? 

Malheureusement, ces soins sont peu remboursés par l’assurance maladie obligatoire. En effet, les tarifs de référence sont très bas ce qui rend le remboursement très faible. Par exemple, la sécu prend en charge 3,75 € par verre de lunette simple et 1,70 € par monture.  

C’est dans ces moments que vous aurez besoin d’une bonne complémentaire santé afin d’amortir les coûts de vos soins.  

Mutuelle santé complémentaire : comment ça marche après la retraite ? 

Comme vu dans l’exemple précédent, les régimes de base assurent un minimum de remboursement de vos soins. En effet, la Sécurité sociale ne prend qu’une partie de vos soins en charge. Elle ne prend pas forcément en compte les prix réellement pratiqués par les praticiens, les pharmaciens ou les établissements médicaux.  

Ainsi, ce reste à charge est assuré par l’assurance maladie complémentaire, qu’on appelle plus communément une mutuelle. Son rôle est de prendre en charge une partie ou la totalité des dépenses qui ne se sont pas assurées par la Sécurité sociale.  

1) Vous étiez salarié : 

Lorsque vous étiez salarié, vous disposiez automatiquement d’une mutuelle qui était en partir payé par votre employeur. Une fois retraité, vous n’êtes plus couvert par cette dernière. Notez que vous pouvez continuer à bénéficier de cette mutuelle professionnelle mais elle sera totalement à vos frais.  

2) Vous étiez fonctionnaire  

Si vous étiez fonctionnaire, une fois retraité, vous n’êtes couvert que par l’Assurance maladie de base. Vous pourrez continuer de bénéficier de votre ancien régime mais notez que la cotisation sera nettement supérieure. Il est conseillé de demander une complémentaire santé externe. 

3) Vous étiez indépendant 

Dans ce cas vous aviez sans doute souscrit volontairement à une mutuelle santé qui continue donc à vous couvrir pendant la retraite. 

Assurance maladie retraite : vers quelle mutuelle se tourner ? 

Toutes les mutuelles proposent des formules de couvertures différentes. Notez qu’à la retraite vos besoins médicaux changent et votre ancienne mutuelle peut ne plus correspondre à vos besoins. 

Ainsi, pour trouver la meilleure complémentaire, nous vous conseillons de comparer les offres à l’aide d’un comparateur en ligne tel que Compare Changer. Cela vous permettra de sélectionner les offres du marché qui correspondent le mieux à vos besoins et à votre budget en quelques clics. Comparez plus de 150 offres et demandez votre devis gratuitement.  

Nos guides

Vaccins chien : quand et à quel prix ?

Vaccins chien : quand et à quel prix ?

Vous venez d’adopter un nouveau chien et vous vous demandez contre quelles maladies vous souhaitez le vacciner ou encore quand commencer les démarches ? Vaccins chien : nous allons répondre à toutes vos questions.  En quoi...

lire plus
Comparer assurance moto – Comparer Changer

Comparer assurance moto – Comparer Changer

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une nouvelle moto ? Ou alors vous souhaitez changer de contrat d’assurance moto ? Retrouvez notre guide complet pour vous guider dans votre choix de compagnie d’assurance et de formule. La clé ? Comparer assurance...

lire plus